100% MARAT Index du Forum 100% MARAT
Forum officiel du site
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Grand Chelem

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    100% MARAT Index du Forum -> Tennis -> Autres joueurs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maratlove
raquette de bronze

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2006
Messages: 1 199
Localisation: Marseille, France

MessagePosté le: 03/09/2008 12:54:31    Sujet du message: Grand Chelem Répondre en citant

Voilà un nouveau topic pour parler des tournois quand Marat n'y est plus.

On a pu voir les meilleurs du monde bousculé dans cet US Open. Tout d'abord Nadal contre Sam Querrey qui lui a "chippé" une manche. Nadal a sauvé 7 balles de débreak dans la 4e 6-2, 5-7, 7-6, 6-3. Ensuite, Djokovic a deux reprises. Contre le croate Cilic qui l'a poussé au 5 sets et contre Tommy Robredo, tombeur de Safin, qui lui aussi l'a poussé au 5 sets 4-6, 6-2, 6-3, 5-7, 6-3 . Mais heureusement, Nole s'est sorti du piège espagnol. Puis cette nuit c'est le numéro 1 mondial-pardon le numéro 2- qui s'est vu bousculé par le russe Igor Andreev dont il s'est défait en 5 sets 6-7, 7-6, 6-3, 3-6, 6-3. Les 3 meilleurs mondiaux ont eu chaud au fesses pendant que Gilles Muller le luxembourgeois poursuivait  sa folle aventure américaine l'air de rien. Il a élimin" Davydenko en 4 sets 6-4, 4-6, 6-3, 7-6 (10)
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 03/09/2008 12:54:31    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lillou
balle rouge

Hors ligne

Inscrit le: 17 Aoû 2006
Messages: 253
Localisation: Lille (Nord)

MessagePosté le: 03/09/2008 20:08:24    Sujet du message: Grand Chelem Répondre en citant

je trouve que cette année l'US Open n'est pas un long fleuve tranquille pour les meilleurs joueurs, tous doivent batailler dur pour remporter leur match et je trouve ca bien!!!
que le meilleur gagne
Revenir en haut
maratlove
raquette de bronze

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2006
Messages: 1 199
Localisation: Marseille, France

MessagePosté le: 04/09/2008 17:11:59    Sujet du message: Grand Chelem Répondre en citant

Tennis - US Open - Nadal : «Il a fallu faire avec»


Victorieux en quatre sets de Mardy Fish (3-6, 6-1, 6-4, 6-2), jeudi en quarts de finale, Rafael Nadal revient sur cette soirée «inhabituelle», sur le site officiel du tournoi. «(Démarrer à 23h30), ce n'est pas l'idéal pour jouer, explique l'Espagnol. Il a fallu faire avec». Le n°1 mondial préfère voir le positif : sa première qualification pour les demi-finales de l'US Open, et le soutien du public.

«Rafael Nadal, quel est votre sentiment concernant l'atmosphère de ce match particulier, qui a démarré à 23h30 ?
C'était une super ambiance. C'est vrai que débuter si tard n'est pas idéal pour jouer. Mais bon, les conditions sont parfois rudes. Il a fallu faire avec. Le public a été super avec moi (malgré qu'il ait affronté un Américain), comme toujours depuis que je suis arrivé. Les gens me soutiennent depuis deux semaines et demi : beaucoup.

Etes-vous content de la manière dont vous avez joué ?
Je me suis qualifié pour les demi-finales de l'US Open... Pour arriver à cela, il faut un minimum bien jouer. Si je n'étais pas content, je serais idiot, non ? Fish a été incroyable au premier set, très bon de fond de court et avec un excellent service. C'est vrai que je ne joue pas au même niveau qu'à Pékin, mais je me suis senti mieux que lors des précédents matches. J'espère que je serai à 100% pour la demi-finale. C'est un résultat très important, la première fois que je dépasse les quarts de finale à New York. C'était mon objectif : atteindre le dernier carré dans les quatre Grands Chelems.

Vous allez affronter Andy Murray. Comment appréhendez-vous le match ?
Il joue très bien et réussit un bel été. Andy a disputé les quarts à Wimbledon et atteint les demi-finales à Toronto (Nadal l'a battu à chaque fois, ndlr). Il a aussi remporté le tournoi de Cincinnati. Ce sera un match très dur. J'ai toujours eu du respect pour Andy. Je connais son niveau et la manière dont il peut jouer. Je sais que pour gagner, je devrai jouer mon meilleur tennis. Comme à Wimbledon et à Toronto.»




Eh bien boilà, après Marat, c'est Nadal qui rejoint les joueurs ayant participé au quatre demi finales des quatre GC. Il affrontera Murray, qui fait un très beau parcourt. La surprise Muller jouera contre Federer ce soir tout comme la belle affiche Djoko/Roddick.
_________________
Revenir en haut
maratlove
raquette de bronze

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2006
Messages: 1 199
Localisation: Marseille, France

MessagePosté le: 05/09/2008 15:35:11    Sujet du message: Grand Chelem Répondre en citant

Les demi finales de cette édition 2008 vera s'oposer Roger Federer à Novak Djokovic et Rafael Nadal à Andy Murray.
En effet, la nuit passée, Gilles Muller n'a pas poursuivi son exploit face à federer, vainqueur en trois manches 7-6(5) 6-4 7-6(5). Mais Federer n'a pas convaincu, il n'a pas fait forte impression, s'agaçant souvent, il a parlé de "gagner en jouant mal". Belle bataille entre Roddick et Djokovic, score final : 6-2 6-3 3-6 7-6 (5).

J'espère que nous n'aurons pas une finale Nadal/Federer, c'est un peu lassant... Surtout j'espère que Nadal ne va pas gagner ! Mr. Green  Trop c'est trop ! Evil or Very Mad  Je souhaite à Federer de gagner ce GC mais aussi Djoko donc je suis un peu partagée. Mais, allez Murray !! Very Happy
_________________
Revenir en haut
maratlove
raquette de bronze

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2006
Messages: 1 199
Localisation: Marseille, France

MessagePosté le: 07/09/2008 19:49:32    Sujet du message: Grand Chelem Répondre en citant

Federer s'est qualifié pour sa 17e finale en GC aux dépends de Djokovic en 4 manches 6-3 5-7 7-5 6-2.
Quant à la deuxième demi finale entre Nadal et Murray, elle n'a pas pu se terminer hier en raison du mauvais temps (cyclone Hannah), mais Murray menait 2 sets à rien 6-2 7-6(5) 2-3 service Nadal.
_________________
Revenir en haut
la force spirituel
balle rouge

Hors ligne

Inscrit le: 22 Nov 2006
Messages: 392
Localisation: derriere toi

MessagePosté le: 08/09/2008 17:59:44    Sujet du message: ff Répondre en citant

Murray a été extraordinaire face a Nadal 6-2 7-6 4-6 6-4 mais je crois qu'en finale il aura bien du mal face a un Federer en rage de victoire qui a été plus que convaincant face a Djokovic, finale a partir de 23h sur canal+.Ce qui est sur c'est qu'il va y avoir du sport.
_________________
Game, set and match Safin 5-7, 6-4, 5-7, 7-6 et 9-7
Revenir en haut
maratlove
raquette de bronze

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2006
Messages: 1 199
Localisation: Marseille, France

MessagePosté le: 09/09/2008 13:14:49    Sujet du message: Grand Chelem Répondre en citant

Federer a gagné son 5e US Open d'affilé et son 13e titre du GC face à un Murray impuissant et peut être un peu perturbé d'avoir cet immence champion en face de lui pour sa première finale en GC. Score final : 6-2 7-5 6-2


LE RÉCITAL DU MAESTRO

Par Alexandre QUEYROY

Roger Federer s'est adjugé un cinquième titre consécutif à l'US Open en dominant Andy Murray en finale (6-2, 7-5, 6-2). Le Suisse, qui revient à une longueur du record de Pete Sampras avec ce 13e titre du Grand Chelem, a déployé du grand tennis durant toute la quinzaine, après une saison moins flamboyante que les précédentes jusque-là.


Roger Federer, en quête d'une grande victoire depuis un an, s'est laissé tomber de joie. (Reuters)


SUR LE MÊME SUJET
 Murray «déçu»
 Federer est de retour
 Le film du match
 Le tableau
 La demie Federer-Djokovic
 La demie Murray-Nadal
 Tout sur l'US Open
Mauvaise nouvelle pour les ambitieux de la jeune génération : Roger Federer, le patron incontesté du circuit durant plus de quatre ans, est de retour. Le Suisse s'est imposé, avec la manière, pour la cinquième fois de suite à New York, en disposant d'Andy Murray (6-2, 7-5, 6-2) en 1h51'. Déjà auteur d'un quintuplé à Wimbledon (2003 à 2007), il est le premier joueur à gagner cinq fois de suite deux tournois différents du Grand Chelem. Correcte jusque-là, avec une demi-finale à l'Open d'Australie, puis deux finales à Roland-Garros et Wimbledon, sa saison présente désormais un beau visage. Seul bémol : Rafael Nadal devrait terminer numéro un, grâce à des résultats exceptionnels. La mononucléose du début d'année et la "déprime" ayant suivi la perte de son titre à Wimbledon sont bien oubliés. Federer s'est relancé dans la course aux 14 titres du Grand Chelem de Pete Sampras, en revenant à une longueur, à 27 ans seulement. Son titre olympique à Pékin, obtenu en double avec Wawrinka, l'a comblé. Et entamer le tournoi sans le fardeau du statut de grand favori a semblé le libérer. Durant toute la quinzaine, le Suisse a montré ses émotions, vibré avec le public et retrouvé le plaisir de gagner en souffrant, comme en huitième de finale contre Andreev (en cinq sets). Et son niveau de jeu a retrouvé une constance mise à mal cette saison.

Comme en 2007 contre Djokovic, Federer était opposé en finale à un futur rival, qui jouait sa première finale en Grand Chelem. Et comme face au Serbe, le Suisse a fait parler son expérience. Murray menait 2-1 dans leurs confrontations, et avait gagné la dernière, en mars, à Dubaï. Il restait également sur une belle demi-finale gagnée contre Nadal, sur deux jours. Mais la barre était trop haute pour l'Ecossais, qui ne sera pas le premier Britannique, depuis Fred Perry en 1936, à inscrire son nom au palmarès d'un tournoi du Grand Chelem.



Le panache de Federer
Dès le départ, Federer prend les commandes du match. Le numéro 2 mondial appuie ses frappes, notamment en coup droit, et balade son adversaire sur tout le court. Alors qu'il prenait la balle très tôt contre Nadal, Murray est sur la défensive et ne parvient pas à avancer dans le terrain. Les fautes se multiplient, les jeux défilent (6-2, 2-0 en 40'). L'Ecossais se décide enfin à subitement changer de tactique, en essayant de déborder Federer. Perturbé, le Suisse est contraint de prendre plus de risques et commet à son tour des erreurs. Au point de se retrouver à 2-2, 0-40. Mais il sauve ces trois balles de break avec panache. L'alerte est passée. Murray, auteur de 16 coups gagnants seulement (contre 36 pour son adversaire), se contente de nouveau d'attendre la faute de son adversaire. Cette stratégie lui avait souri à Dubaï, mais le Suisse, tout juste remis de sa mononucléose, n'était pas le même joueur... A 6-5, Federer met la pression sur Murray en prenant le filet dès le retour de service. Sa stratégie agressive (44 montées au filet) est récompensée par un jeu blanc.

A deux sets à zéro, Murray, qui grimace de temps en temps en se tenant le genou, accuse le coup et perd pied. Après un dernier sursaut d'orgueil (de 0-5 à 2-5), il laisse le Suisse s'imposer sur sa deuxième balle de match. Federer peut se rouler par terre. Il n'avait plus connu ce bonheur depuis 12 mois, une éternité pour lui. Sa joie est à la hauteur de l'attente : «C'est vraiment un moment très spécial de ma carrière. J'ai vécu des déceptions en Grand Chelem cette saison, alors ramener celui-là à la maison veut dire beaucoup pour moi. Je ne veux pas m'arrêter à ce chiffre 13, ce serait terrible.» De son côté, Murray affiche sa déception, tout en restant fair-play : «J'ai perdu contre le meilleur joueur de tennis de l'histoire, je le félicite. Je crois que j'ai encore beaucoup de choses à améliorer si je veux gagner un jour un Grand Chelem.» La jeune garde devra encore patienter avant de prendre totalement le pouvoir.

Les statistiques
MURRAY
Aces : 3 (1 + 1 + 1)
Doubles fautes : 3 (1 + 0 + 2)
1ers services : 54% (63 + 59 + 40)
Coups gagnants : 16 (4 + 7 + 5)
Fautes directes : 28 (10 + 10 + Cool
Balles de break : 2/5 (0/0 + 1/4 + 1/1)
Montées au filet : 7/11 (0/1 + 4/6 + 3/4)

FEDERER
Aces : 3 (1 + 1 +1 )
Doubles fautes : 0 (0 + 0 + 0)
1ers services : 59% (76 + 57 + 4Cool
Coups gagnants : 36 (9 + 16 + 11)
Fautes directes : 33 (7 + 17 + 9)
Balles de break : 7/10 (2/4 + 2/2 + 3/4)
Montées au filet : 31/44 (6/9 + 14/20 + 11/15)






09/09/2008 08:15
Federer «de retour»


Roger Federer est entré encore un peu plus dans l'histoire en remportant lundi son cinquième US Open d'affilée, son treizième titre dans un tournoi du Grand Chelem. Le Suisse était bien évidemment ravi de décrocher le dernier tournoi majeur de la saison et d'ainsi mettre un terme aux spéculations sur son déclin.

«Roger Federer, en arrivant sur ce tournoi, vous sembliez ne pas être en grande confiance, est-ce que cette impression était juste ?
Non, pas vraiment. En fait, je suis revenu ravi de ma médaille d'or en double à Pékin et je pense que c'est ce qui a fait la différence. Si je n'avais pas eu ça, je serais effectivement resté sur trois défaites assez difficiles. Mais de toute manière, je ne vois pas pourquoi je ne serai pas confiant en Grand Chelem, et surtout ici où maintenant j'ai gagné cinq fois.

Si vous comparez avec 2007, qu'est-ce qui a le plus changé chez vous ?
La finale, évidemment, avait été plus difficile, nous avions vraiment disputé un sacré combat. Mais aujourd'hui, j'ai choisi la bonne tactique contre Andy, qui lui-même est un très bon tacticien. C'est très important de le jouer de la bonne façon, sinon c'est fini pour vous. J'ai vraiment fait du bon travail et je sens que j'ai retrouvé mes sensations de l'an dernier. Je jouais de mieux en mieux au fur et à mesure que les adversaires devenaient plus dangereux. C'est ça aussi qui me rend heureux, la manière dont je joue actuellement.

Nous savons que votre priorité est Wimbledon, mais qu'est-ce que vous ressentez après cette victoire à l'US Open, votre cinquième ?
C'est agréable de comparer cinq Wimbledon à cinq US Open évidemment. Il n'y a personne qui puisse faire ça alors ! (Rires) C'est forcément agréable et je suis fier de ce que j'ai accompli. C'est beaucoup demandé à un joueur de toujours être à son meilleur, tournoi après tournoi. Je pense que la défaite à Roland-Garros avait été brutale, mais je l'avais vite oubliée. En revanche, celle de Wimbledon m'a rendu plus triste. J'étais fier de faire partie de ce grand match, mais j'aurais tellement aimé le gagner car il était épique. Mais je suis resté positif. Evidemment, cette saison, les choses n'ont pas toujours tourné en ma faveur. J'ai perdu des rencontres que je n'aurais jamais perdues avant, ça fait mal. Alors remporter cet US Open veut dire beaucoup pour moi.

Est-ce que cela vous a ennuyé que certains commencent à dire que vous étiez sur le déclin ?
Non, je ne pense pas que ça m'ait touché, même si je savais ce qui se racontait. Je suis un peu déçu mais bon... Parfois, c'est vrai aussi que ça m'a un peu mis en colère, parce que des gens un peu bizarres ont commencé à m'écrire, à me contacter en me disant que j'avais besoin d'une aide psychologique ! (Rires) Vous riez mais c'est vraiment arrivé ! Des gens sortaient de partout ! Je suis heureux maintenant parce que je pense que le téléphone va moins sonner chez mes parents.

A quel point, voulez-vous reprendre votre place de n°1 mondial ?
On verra. Rafa (Nadal) a eu une saison incroyable, il a tout gagné ces derniers mois et a tellement bien joué. Il a évidemment aussi dominé la saison sur terre battue, alors je sais que ce sera difficile de reprendre cette place. Mais je veux juste finir la saison de belle manière et l'année prochaine je repartirai à l'attaque. Je vais avoir plus de chances, surtout en Masters Series et dans les Grands Chelems. Ce que j'ai raté cette saison, je vais peut-être pouvoir le récupérer l'année prochaine. Mais en ce moment, je suis simplement ravi d'être de retour au sommet, c'est tout ce qui compte pour moi. Tout le travail accompli a fini par payer.»


 Murray «déçu»


Très déçu d'avoir échoué lors de sa première finale en Grand Chelem, le Britannique Andy Murray a rendu hommage à son vainqueur, Roger Federer : «Je suis déçu. J'aurais aimé faire quelques petites choses un peu mieux. Il a joué de manière incroyable aujourd'hui. Il a fait très peu de fautes. Je n'ai pas bien servi et il a attaqué mes deuxièmes balles. Il est venu beaucoup au filet quand je servais avec le vent de face. Il ne m'a laissé aucune chance dans le premier set. J'avais quelques opportunités dans le deuxième mais je n'ai pas su les saisir. Je ne dis pas que j'aurais pu gagner le match. Mais cela m'aurait donné plus confiance. Je sais désormais que mentalement et physiquement, je peux arriver en finale d'un Grand Chelem. J'espère que c'est le début de grandes choses pour moi. A la fin, il m'a félicité. Je lui ai dit : "Je suis d'accord avec les autres pour dire que tu as réalisé une horrible année". Il quand même fait une demi-finale en Australie, une finale à Roland-Garros, il a disputé l'un des plus beaux matches de l'histoire à Wimbledon (en finale contre Rafael Nadal), il a gagné une médaille d'or (en double) aux JO. Et maintenant l'US Open ! J'ai beaucoup de respect pour lui. A 27 ans, il joue encore de manière incroyable. Je ne serais pas surpris s'il battait le record de Sampras (qui a 14 titres du Grand Chelem).» (AFP)
_________________
Revenir en haut
Lillou
balle rouge

Hors ligne

Inscrit le: 17 Aoû 2006
Messages: 253
Localisation: Lille (Nord)

MessagePosté le: 09/09/2008 18:36:06    Sujet du message: Grand Chelem Répondre en citant

bon match la finale hommes de cette année, et même si Murray est déçu je trouve qu'il a bien joué et même s'il rate sa première finale de GC il a fait au moins une finale à lui de se donner les moyens d'en gagner une
Félicitation à Roger
Revenir en haut
la force spirituel
balle rouge

Hors ligne

Inscrit le: 22 Nov 2006
Messages: 392
Localisation: derriere toi

MessagePosté le: 09/09/2008 19:20:49    Sujet du message: hh Répondre en citant

émouvante pour un joueur qui il y a deux mois de ça, versait des larmes apres sa défaite a wimbledon.Federer a fait taire toutes les critiques et c'est bien là l'éssentiel.Sa victoire est largement mérité et je suis toujours autant honoré d'être spectateur des victoires du plus grand joueurs de tout les temps.
_________________
Game, set and match Safin 5-7, 6-4, 5-7, 7-6 et 9-7
Revenir en haut
maratlove
raquette de bronze

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2006
Messages: 1 199
Localisation: Marseille, France

MessagePosté le: 31/05/2009 20:15:14    Sujet du message: Grand Chelem Répondre en citant

C'est l'écatombe à RG. Après Djokovic au 3e tour c'est au tour de nadal de s'incliner dès les 8e... 


Terrassé !dimanche 31 mai 2009
Par Guillaume Baraise



Il est 17h54, ce dimanche 31 mai à Roland-Garros, et l'instant est historique. Le temps s'est arrêté. Rafael Nadal est monté au filet, mais le passing plongeant en revers de Robin Soderling l'a surpris. Sa volée de coup droit, il le sait, va sortir dans le couloir. C'est fini. L'histoire s'écrit. Rafael Nadal a perdu à Roland-Garros
Incroyable. Ce qu'a réussi Robin Soderling est tout simplement incroyable. Personne, pas même le Suédois, pas même le coach du 25e mondial, Magnus Norman, n'aurait pu le prédire. Rafael Nadal semblait imbattable. Quadruple tenant du titre, 31 victoires en 31 matchs disputés sur la terre battue parisienne, seulement sept manches concédées, "Rafa" était plus que le maître des lieux.

32, v'là Soderling
L'an passé, il avait écrasé le tournoi. Il semblait bien parti pour remettre ça. Et ce Suédois qu'il avait toujours battu en trois affrontements, avec qui il nourrissait un contentieux depuis un incident à Wimbledon il y a deux ans (lire), semblait être une victime annoncée de plus, résignée à faire de son mieux, à éviter la déculottée...
Et puis, il y a eu le match. Petit à petit, un murmure parcourt les allées du stade. "Nadal a perdu le premier set !" En soit, c'est déjà un événement. 6/2 en 34 minutes pour Robin Soderling. Le Suédois, armé de son immense coup droit, a touché tellement de lignes que sa réussite semble devoir être éphémère. C'est son premier huitième de finale en Grand Chelem. On se dit que ça va tourner...

La tête enfouie
Mais Nadal va être tout heureux d'arracher la deuxième manche au tie-break, alors que son adversaire est passé à deux points de mener deux sets à rien. La chemisette rose fushia du n°1 mondial n'a pas son éclat habituel. Tandis que le soleil disparait au-dessus du "central", "Rafa" recule de plus en plus face aux coups de boutoir du Suédois.
La tête enfouie dans sa serviette à chaque changement de côté, Soderling, le mal aimé du circuit (lire son portrait), parvient à garder la tête froide et à catalyser son tempérament bouillant. Et surtout, il continue à jouer un match de folie. Refusant de reculer, l'élève de Magnus Normann campé sur sa ligne de fond de court, bombarde l'Espagnol, tantôt en coup droit, tantôt en revers. Mais surtout en coup droit. Au total, il en réussira 30 directement gagnants. Monstrueux.
Parfois, c'est prodigieux. Soderling joue à la vitesse de la lumière. Parfois aussi, c'est l'incompréhension devant les fautes commises par le roi. Après avoir concédé la troisième manche 6/4, Nadal dilapide un break d'avance au début du quatrième set. Dans la tribune des joueurs, Toni Nadal, son oncle, et son agent, Carlos Costa, sont inquiets. Leurs visages se sont fermés. De toute évidence, quelque chose ne va pas chez le champion chéri… Au total, il commettra 54 fautes provoquées et 28 fautes directes...

Revers "pourri"
Que dire de ce revers "pourri", à 5-4 en sa faveur, 15-30 sur le service de Soderling. Jamais le vrai Nadal n'aurait envoyé ce revers bas du filet sur une occasion pareille. Alors, quand le Suédois obtient le droit de disputer un tie-break, le doute est permis. D'autant que, et ça a son importance, les 15 000 spectateurs du "Chatrier" encouragent davantage l'outsider que le champion. On peut s'en étonner, mais le public français est parfois si versatile…
Nadal est dans les cordes. Saoulé de coups. Il perd ses trois premiers points de service. 6 points à 1 Soderling. La première balle est sauvée, d'un coup droit gagnant. En déséquilibre. Un miracle, presque. Mais la deuxième sera fatale. Nadal l'a compris, avant même l'annonce du juge de ligne…

Public versatile
La poignée de main entre les deux hommes est fraîche. Soderling laisse éclater sa joie, lance sa raquette dans le public et quitte le court à toute vitesse. Sonné, Nadal sera heureusement acclamé par une grande partie des spectateurs. Mais on le sent énervé par l'attitude de certains. Et bien sûr, effondré par cette défaite…

"Je lui ai facilité les choses en jouant trop court. J'ai fait les mauvais choix, regrettera l'Espagnol. Mais je n'ai pas d'excuses. J'ai perdu, voilà, c'est tout..."
"C'est un rêve qui devient réalité, je n'arrive pas à y croire, dira Soderling, au bord des larmes dans le studio de Francetélévisions. Je n'arrêtais pas de me répéter 'c'est un match comme un autre, comme un autre, tu as joué des centaines de matchs sur le circuit, c'en est un autre de plus'. C'était la seule façon de ne pas paniquer." Désolé, Robin, non, ce n'était pas un match comme les autres. Pas du tout…


La défaite en chiffres

Rafael Nadal restait sur une impressionnante série de 31 victoires d’affilée aux Internationaux de France (il a dépossédé Borg de ce record), sur une autre série de 32 sets gagnés consécutivement, ou encore sur 48 matches remportés d’affilée sur la distance des cinq sets sur terre battue (pour aucune défaite avant ce jour). Lors de ces 48 matches, seuls deux joueurs avaient réussi à le pousser au cinquième set : Guillermo Coria en finale du tournoi de Rome en 2005 et Roger Federer en finale de la même épreuve, l’année suivante. Mais tous deux s’étaient inclinés.


_________________
Revenir en haut
Lillou
balle rouge

Hors ligne

Inscrit le: 17 Aoû 2006
Messages: 253
Localisation: Lille (Nord)

MessagePosté le: 01/06/2009 17:16:26    Sujet du message: Grand Chelem Répondre en citant

quand j'ai entendu que Nadal avait perdu j'ai cru que j'avais mal entendu, on ne peut pas gagner à tous les coups comme ca Roger aura peut être une chance de gagner mais bon ne vaut mieux pas mettre la charrue avant les boeufs et attendre qu'il arrive en final cette année est une année de surprise mais tout de même les 2 gagnants de l'année dernière ont perdu c'était pas leur année!!!!!!
Revenir en haut
maratlove
raquette de bronze

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2006
Messages: 1 199
Localisation: Marseille, France

MessagePosté le: 03/06/2009 20:30:10    Sujet du message: Grand Chelem Répondre en citant

Oui, Nadal même si je le porte pas trop dans mon coeur, jai eu du mal en me remettre de sa défaite. ça m'a fait tout de drôle de le voir perdre ici, et surtout contre un outsider. Federer sait que cette année c'est sa chance, et il a l'air de bien la saisir, après avoir eu un match très dur face à Haas ou il perdait 2 sets à 0 et ou il jouait très mal, (on afrisé la triple catastrophe) il s'est très bien repris face à Monfils aujourd'hui 7-6 6-2 6-4.
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 21/10/2017 16:39:29    Sujet du message: Grand Chelem

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    100% MARAT Index du Forum -> Tennis -> Autres joueurs Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com